Røne-irique

Processing - Mai 2017
« Celui-là [King of Batoofam] n’a vraiment pas de sens ! Pour moi, c’est un peu comme une musique de film. J’ai associé la musique à un personnage un peu bling-bling, une espèce de roi africain, comme le film ‘Le Dernier Roi d’Ecosse’. Un mec qui régnerait dans une petite région qui s’appelle Batoofam, un endroit sorti de mon imagination également! Ça ne veut rien dire, c’est un peu mon côté Tintin, lecteur de BDs. » — Røne, la soif des grands espaces, 28 octobre 2013 (interview pour Mowno).

Comme il le dit lui-même, Røne n’a pas cherché à donner un sens particulier à la musique King of Batoofam ; il s’est simplement permis d’imaginer ce qu’il voulait sur la mélodie, de se figurer des paysages, des personnages, etc. C’est un peu la directive que nous avons voulu suivre dans ce projet : des formes abstraites, presque organiques, qui s’enchaînent de façon progressive (comme suivant une espèce de narration) et donnent au spectateur la liberté d’imaginer ce qu’il veut en les visionnant. Le son donne vie à ces formes.
Ce projet est réalisé avec le logiciel Processing, en collaboration avec Estelle Lesage et Kenza Djeriri.